Passer au contenu principal

logoCorrectSize.png

Workday Adaptive Planning Knowledge Center

Configurer la source de données Salesforce

Vous pouvez utiliser l’intégration pour importer des données d’un compte Salesforce , bien que vous ne puissiez pas importer des données à partir de rapports ou de données créées via des intégrations d’applications au sein du compte Sales­force .

Pour configurer une source de données Salesforce , procédez comme suit :

  1. Ouvrez le concepteur de données en accédant à Intégration > Intégrations de conception.

  2. À partir du dossier Source de données dans la bibliothèque de composants , à droite de l’écran, cliquez sur Créer une nouvelle source de données.
    La boîte de dialogue Créer un nouveau apparaît.

  3. Sélectionnez Salesforce comme type de source de données et saisissez le nom de la source de données

  4. Cliquez sur Créer.
    La zone centrale de l’écran affiche les paramètres de vos nouvelles sources de données ainsi que d’autres informations, comme illustré ci-dessous.

5. Entrez les informations de la source de données :

  • Nom d’utilisateur: Saisissez le nom d’utilisateur du Salesforce compte utilisateur.
  • Mot de passe: Saisissez le mot de passe associé au nom d’utilisateur et à votre jeton de sécuritéSalesforce ajouté au mot de passe. Par exemple, si votre mot de passe est “redrover1492” et que votre jeton de sécurité est “lv4l$Qyfj54gdvzu$9rXL­RQuu((G, ” vous saisirez “redrover1492lv4l$Qyfj54gdvu$9rXLRQuu((G” dans ce champ.
  • Utiliser une sandbox ?: Cochez cette case pour utiliser la sandbox Salesforce. Vous ne devez cocher cette case que si votre processus de mise en œuvre nécessite que vous testiez les données dans une sand­box dans le cadre du processus d’importation des données. Veillez à décocher cette case lorsque vous devez importer des données de votre instance de production Salesforce.
  • Fuseau horaire : Sélectionnez un fuseau horaire dans la liste déroulante.
  • Niveau de journal :  sélectionnez un niveau de journal dans la liste déroulante pour spécifier les détails de la journalisation pour cette source de données. Vos options sont :
    • Erreur : Ne consigne que les erreurs.
    • Info : Consigne toutes les informations de base, telles que la date à laquelle la source de données a été mise à jour.
    • Verbeux :  fournit des informations très détaillées sur toutes les phases et actions. (Ce niveau est principalement utilisé pour le débogage ou l’audit, car il peut produire plus d’informations de journal que nécessaire, pour une utilisation normale.)

6. Cliquez sur Enregistrer dans le menu Actions.

Vous pouvez tester les informations de connexion dans le nouvel agent en cliquant sur Test de connexion  dans le menu Actions . Le système tente de se connecter à Salesforce en utilisant les informations contenues dans les champs de la source de données. Si le système parvient à se connecter à votre compte Salesforce, cliquez sur OK. Si vous rencontrez des problèmes de connexion, contactez-nous.

Lorsque vous pouvez vous connecter à Salesforce, vous êtes prêt à importer la structure de données. Cela vous montre les tables et colonnes dans la base de données.

Pour importer la structure Salesforce , procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Importer la structure dans le menu Actions . Les tableaux et colonnes apparaissent dans le menu Composants de données.

  2. Cliquez sur Fermer pour fermer la boîte de dialogue d’importation de Salesforce.

  3. Cliquez sur Enregistrer dans le menu Actions.

Ajout de tables à une source de données Salesforce

Après avoir importé la structure Salesforce , vous êtes prêt à spécifier les informations que vous souhaitez importer. La section Tables à importer de l’écran vous permet de configurer les données importées du compte Salesforce .

Pour spécifier les tables à importer du compte Salesforce , procédez comme suit :

  1. Développer l’entrée de la source de données dans le menu Composants de données comme illustré ci-dessous. (Les composants de données avec une barre oblique à travers leur icône ne sont pas actuellement inclus pour l’importation.)

  1. Faites glisser et déposez les tables que vous souhaitez importer dans la section Tables à importer au centre de l’écran, comme illustré ci-dessous. Lorsque vous faites glisser chaque table vers la section Tables à importer, un onglet apparaît pour la table et les informations du compte de la feuille de calcul apparaissent dans la section Tables à importer, ce qui vous permet de voir le type d’informa­tion que vous avez ajoutées. (Plusieurs exemples de table apparaissent ci-dessous.) Chaque onglet de la table a également un menu déroulant, auquel vous pouvez accéder en cliquant sur la flèche à côté de son nom.


 

Gestion des colonnes

Si une table avec lequel vous travaillez comporte un grand nombre de colonnes, vous pouvez utiliser Gérer les colonnes pour effectuer des modifications rapides concernant quelles les colonnes doivent être importées. La boîte de dialogue Gérer les colonnes affiche les colonnes d’une table afin que vous puissiez cocher ou décocher les colonnes pour l’importation.

Pour gérer les colonnes à importer, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche sur l'onglet situé à droite du nom de la table.
    Un menu flottant comportant plusieurs options apparaît.

  2. Cliquez sur Gérer les colonnesdans le menu flottant.
    La boîte de dialogue Gérer les colonnes s’affiche.

3. Cochez la case à côté d’une colonne pour l’importer. Lorsque vous cochez une colonne, la colonne apparaît également dans la fenêtre d’aperçu une fois que le contenu contextuel est sauvegardé. Décocher une colonne supprime la colonne de la fenêtre d’aperçu.

Vous ne pouvez pas modifier le statut d’importation sur des champs générés par le système, tels que isDe­leted. Vous pouvez également modifier le statut d’importation de colonnes individuelles en sélectionnant les propriétés de co­lonne et en définissant la propriété ou en faisant glisser et en déposant les colonnes dans le concepteur.

Personnalisation des tables

Pour chaque table, vous pouvez personnaliser la manière dont les données sont importées.

Pour personnaliser les paramètres de table, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche sur l'onglet situé à droite du nom de la table.
    Un menu flottant comportant plusieurs options apparaît.

  2. Cliquez sur Paramètres de tabledans le menu flottant.
    La boîte de dialogue Paramètres de table s’affiche, comme illustré ci-dessous.

3. Saisissez les paramètres de la table :

  • Filtre d'importation des données: Utilisez cette option pour saisir une expression SQL qui filtre ou formate les informations en cours d’importation. Le filtre SQL est appliqué avant que les données ne soient extraites de la base de données afin de réduire la quantité de données devant être importées, ce qui vous donne un niveau de contrôle supplémentaire concernant quelles données sont introduites dans la zone de stockage. Cliquez sur le champ pour afficher la boîte de dialogue Modifier l’expression SQL montrée auparavant. (Le filtre que vous saisissez ici est appliqué aux données réelles de la base de données plutôt qu’aux données de pré­visualisation dans la zone de stockage.) Toutes les sources de données ne prennent pas en charge le même niveau de capacité de filtrage SQL.
  1. Cliquez sur Appliquer pour appliquer les paramètres.
  2. Répétez les étapes 1 à 3 pour chaque table.
  3. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les paramètres dans la source de données.

Paramétrage des options de colonne

Lors de l’utilisation de la section Tables à importer , vous pouvez voir un aperçu des données telles qu’elles se trouvent dans la source de données ou dans la zone de stockage après qu’elles aient été importées. Sélectionner Salesforce ou Table de stockage dans la liste déroulante pour prévisualiser les données.

  • Vous pouvez modifier les options de chaque colonne en passant la souris sur son titre, puis en cliquant sur­le menu déroulant à côté de son nom. Ces options sont :
  • Trier dans l’ordre croissant: Triez la table entière en fonction de cette colonne dans l’ordre croissant.
  • Trier dans l’ordre décroissant: Triez la table entière en fonction de cette colonne dans l’ordre décroissant.
  • Paramètres de colonne : Cette boîte de dialogue permet de modifier les propriétés de la colonne dans la table de stockage.
    • Nom : Nom de la colonne, affiché dans l’en-tête.
    • Type de colonne : Type de données utilisées dans la colonne.
    • Convertir le type de colonne : Sélectionnez le nouveau type dans ce menu déroulant.
  • Exclure la colonne de l’importation : Sélectionnez cette option pour supprimer cette colonne des données importées.
  • Supprimer la colonne personnalisée : Sélectionnez cette option pour supprimer la colonne. (Disponible pour les co­lonnes personnalisées uniquement.)

Téléchargement des données d’une table de stockage

Vous pouvez télécharger des données à partir d’une table de stockage unique.

Pour télécharger des données à partir d’une table de stockage unique, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche bas dans une en-tête de table dans la section Tables à importer.

  2. Sélectionnez Télécharger les données.

  3. Lorsque vous y êtes invité, “Cette opération enverra un courriel avec une URL pour télécharger les données, ” cliquez sur Envoyer. L’intégration envoie un courriel contenant une URL au compte e-mail associé au concepteur de données.

  4. Ouvrez le courriel et cliquez sur l’URL. Les données sont téléchargées au format.csv.

Utilisation du filtre avancé

Sous le menu déroulant Source, vous pouvez cliquer sur Filtre avancé pour révéler des options pour fil­trer les données dans la zone de prévisualisation Tables à importer. Le filtre avancé fournit des outils pour afficher et parcourir un sous-ensemble des données dans une table de stockage. En modifiant les propriétés du filtre, vous pouvez modifier la vue des données affichées dans la fenêtre de prévisualisation sans modifier les données dans la zone de stockage.

La zone de prévisualisation est spécifiquement destinée à prévisualiser une petite partie des données de la zone de stockage. Vous pouvez explorer les données disponibles dans le compte de la feuille de calcul et vérifier que vous obtenez les données que vous attendez en examinant la zone de stockage. (Les filtres définis dans la fonction de prévisualisation n’affectent pas les données réelles dans la zone de stockage.) Le filtre avancé vous permet d’expérimenter les données dans la prévisualisation pour configurer un filtre d’importation de données.

Les options du filtre avancé sont les suivantes :

  • Lignes distinctes : Cochez cette case pour masquer les lignes dupliquées.
  • Lignes max. : Limitez le nombre de lignes affichées dans la zone de prévisualisation en saisissant un nombre dans la zone de texte.
  • Colonnes : Cochez ou décochez les colonnes dans ce menu déroulant pour afficher ou masquer les colonnes affichées.

Supprimer une colonne de cette liste ne supprime pas la colonne de la liste d’importation.

  • Filtre SQL : Cliquez sur la grande zone de texte pour afficher la boîte de dialogue Modifier le filtre SQL, illustrée ci-dessous.

Entrez une expression SQL dans le champ. Il s’agit d’un filtre qui limite les lignes prévisualisées. Cliquez sur Appliquer pour vérifier automatiquement la syntaxe SQL du filtre. (Le cas échéant, les erreurs seront indiquées dans l’expression.) Pour obtenir une aide détaillée sur la syntaxe SQL, vous pouvez cliquer ici  dans la section Notes. L’expression que vous avez saisie apparaît dans la section Filtre avancé de la fenêtre de prévisualisation.

Cliquez sur Supprimer le filtre(à côté du menu déroulant Source) pour effacer tous les para­mètres de filtre avancé.

Dans le cadre du processus de personnalisation de table, vous pouvez également créer des tables de jointure et des colonnes personnalisées à l’aide d’expressions SQL.

Nettoyage de la zone de stockage

Les informations restent dans la zone de stockage jusqu’à ce que vous les effaciez.

Pour effacer les données de la zone de stockage, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Effacer les tables de stockage dans le menu Actions.
    La zone de stockage pour toutes les tables de la source de données est effacée.

 Limitations

Les objets Salesforce qui nécessitent une sous-requête, comme ActivityHistory, ne sont pas pris en charge pendant l’importation. Si vous essayez d’accéder aux objets nécessitant des sous-requêtes, vous verrez probablement une erreur sous la forme d’un message  : INVALID_TYPE_FOR_OPERATION: entity type ActivityHistory does not support query.

Vous pouvez envisager d’exposer ces données via des objets personnalisés.

  • Cet article vous a été utile ?