Passer au contenu principal
Adaptive Insights
Knowledge and Support - Adaptive Insights

Configurer une source de données de base de données JDBC

Vous pouvez utiliser Adaptive Integration pour extraire des informations à partir de bases de données compatibles JDBC. La plupart des bases de données utilisées pour les applications comptables et financières sont des bases de données compatibles JDBC(Java DataBase Connectivity). JDBC est une norme qui utilise le langage de programmation Java pour fournir une connectivité à un large éventail de bases de donnée.

 

Une source de données de base de données compatible JDBC requiert un pilote.  Le tableau ci-dessous fournit des informations sur les pilotes JDBC courants.

 

Source JDBC

Aperçu

Jar fournisseur

Classe du pilote

Exemple URL/JDBC

JDBC
Info URL

Oracle

Introduction aux bases de données Oracle

ojdbc6-11.2.0.3.jar

oracle.jdbc.
OracleDriver

jdbc:oracle: thin:@jyates-win-db: 1521:ANACONDA

Class Ora­cleDriver

SQL Server

Microsoft SQL Server

jtds-1.3.1.jar

consultez la section Sécurité intégrée pour les sources de données JDBC pour en savoir plus sur l’emplacement de la DLL

net.sourceforge
.jtds.jdbc.Driver

jdbc:jtds:sqlserver://127.0.0.1:1433/AGENT_TEST; domain=ADAPTIVE; instance=
SQLEXPRESS

For­mats jTDS

MySql

MySQL Manuels de référ­ence

mysql-connector-5.1.17.jar

com.mysql.jdbc
.Driver

jdbc:mysql://localhost: 3306/AGENT_TEST

Syn­taxe URL

h2

Gestionnaire H2 de base de données

Look for h2*.jar in the Adaptive Data Agent Service Manager distribu­tion.

org.h2.Driver

jdbc:h2:/data/test

 

Aide-mémoire H2

Les fichiers jar vont dans le répertoire C:/Program Files/Adaptive Data Agent/Plugins sur l’ordinateur hébergeant le service d’agent de données Adaptive. Après avoir ajouté un fichier jar, vous devez accéder aux services locaux et redémarrer le service d’agent de données Adaptive .

Avant de pouvoir configurer une source de données à partir d’une base de données locale, vous devez avoir créé un agent de données Adaptive qui indique à Adaptive Integration comment  com­muniquer avec la base de données. Pour en savoir plus sur la création d’agents de données, voir  Utilisation des agents de données Adaptive.

Pour configurer une source de données de base de données JDBC, procédez comme suit :

  1. Accédez au concepteur de données en allant sur Intégration > Concepteur de données.

  2. À partir du dossier Source de données dans la bibliothèque de composants sur le côté droit de l’écran, cliquez sur Créer une nouvelle source de données.
    La boîte de dialogue de création, s’affiche.

  3. Sélectionnez JDBC Base de données comme type de source de données, saisissez le nom de la base de données et sélectionnez l’agent que vous souhaitez utiliser pour cette source de données.

  4. Cliquez sur Créer.
    La zone centrale de l’écran affiche les paramètres de votre nouvelle source de données ainsi que d’autres informations, comme illustré ci-dessous.

  5. Saisissez les informations de la source de données :

  • Classe du pilote : Saisissez la classe de pilote pour la base de données. (Vous pouvez obtenir cette infor­mation auprès du fournisseur de la base de données.)
  • URL : Saisissez l’URL de la base de données.
  • Nom d’utilisateur : Saisissez le nom d’utilisateur utilisé pour accéder à la base de données.
  • Mot de passe : saisissez le mot de passe associé au nom d’utilisateur.
  • Filtre de schéma : saisissez le nom du ou des schémas à partir desquels vous souhaitez importer des données. Si vous saisissez les noms de plusieurs schémas, utilisez un point-virgule pour les séparer. Utilisez ce champ pour limiter le nombre de tables à rafraîchir dans Adaptive Integration. Ce champ est facultatif.
  • Niveau de journal sélectionnez un niveau de journal dans la liste déroulante pour spécifier les détails de la journalisation pour cette source de données. Vos options sont les suivantes :
    • Erreur : Enregistre uniquement les erreurs graves.
    • Info : Consigne toutes les informations de base, telles que la date à laquelle la source de données a été mise à jour.
    • Verbeux : fournit des informations très détaillées sur toutes les phases et actions. (Ce niveau est principalement utilisé pour le débogage ou l’audit, car il peut produire plus d’informations de journal que nécessaire, pour une utilisation normale.)
  1. Cliquez sur Enregistrer dans le menu Actions.

Vous pouvez tester les informations de connexion dans la nouvelle source de données en cliquant sur Tester la con­nexion dans le menu Actions. Le système essaie de se connecter à la base de données en utilisant les informa­tions contenues dans les champs de source de données. Si le système parvient à se connecter à la base de données, cliquez sur OK. Si vous rencontrez des problèmes de connexion, corrigez les erreurs et réessayez.

Lorsque vous parvenez à vous connecter à la base de données, vous êtes prêt à importer la structure de données. Cela vous montre les tables et les colonnes dans la base de données.

Seules les colonnes pour les types pris en charge apparaissent. “Types de col­onnes pris en charge,” répertorie les types de colonne pris en charge pour les différents types de bases de données.

Pour importer la structure de la base de données JDBC, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Importer la structure dans le menu Actions. Les tables et les colonnes apparaissent dans le menu Composants de données.

Les modes d’importation de données affectent la manière dont les données sont synchronisées. Le mode d’importation par défaut (tous les enregistrements remplacés) pour une JDBC source de données, est le suivant :

  1. Toutes les lignes de la zone de stockage sont effacées.

  2. Les JDBC données sont importées.

  3. Les données de la source JDBC remplissent la table de stockage.

  4. Si un filtre SQL personnalisé existe, il est appliqué aux données à importer du serveur de base­ de données pour déterminer le sous-ensemble de données à importer.

Vous pouvez également choisir d’ajouter des informations importées, auquel cas les données importées sont ajoutées à la table de stockage existante, ou de fusionner les informations importées, auquel cas les lignes existantes de données JDBC sont fusionnées avec les lignes de la zone de stockage.

Ajout de tables à une source de données JDBC

Après avoir importé la structure de la base de données, vous êtes prêt à spécifier les informations que vous souhaitez importer à partir de la base de données. La section Tables à importer de l’écran vous permet de configurer les données importées à partir de la base de données.

Pour spécifier les tables à importer à partir de la base de données, procédez comme suit :

  1. Développez l’entrée pour la source de données dans le menu Composants de données, comme indiqué ci-dessous.

  2. Chaque table de la base de données apparaît sous la forme d’un élément distinct.

  1. Faites glisser et déposez les tables que vous souhaitez importer dans la section Tables à importer au centre de l’écran, comme illustré ci-dessous. Lorsque vous faites glisser chaque table vers la section Tables à importer, un onglet apparaît pour la table et les informations de la base de données s’affichent dans la section Tables à importer, ce qui vous permet de voir le type d’informations ajoutées. (Plusieurs exemples de tables se trouvent ci-dessous.) L’onglet de chaque table comporte également un menu déroulant auquel vous pouvez accéder en cliquant sur la flèche à côté de son nom.

 

Gestion des colonnes

Si une table avec laquelle vous travaillez contient un grand nombre de colonnes, vous pouvez utiliser la commande Gérer les colonnes pour modifier rapidement les colonnes à importer. La boîte de dialogue Gérer les colonnes affiche les colonnes d’une table afin que vous puissiez sélectionner ou désélectionner les colonnes à importer.

Pour gérer les colonnes à importer, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche de l’onglet à droite du nom de la table.
    Un menu flottant avec plusieurs options, s’affiche.

  2. Cliquez sur Gérer les colonnes dans le menu flottant.
    La boîte de dialogue Gérer les colonnes s’affiche.

 3. Cochez la case à côté de la colonne que vous souhaitez importer. Lorsque vous sélectionnez une colonne, la colonne apparaît également dans la fenêtre d’aperçu après l’enregistrement du contenu de la fenêtre contextuelle. Si vous désélectionnez une colonne, la colonne est supprimée de la fenêtre d’aperçu.

Vous ne pouvez pas modifier le statut d’importation sur les champs générés par le système, tel que Su­pprimé. Vous pouvez également modifier le statut d’importation sur des col­onnes individuelles en sélectionnant les propriétés de colonne et en définissant la propriété ou en faisant glisser et en déposant les colonnes dans le concepteur.

Personnaliser les tables

Pour chaque table, vous pouvez personnaliser la façon dont les données sont importées.

Pour personnaliser les paramètres de la table, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche de l’onglet à droite du nom de la table.
    Un menu flottant avec plusieurs options, s’affiche.

  2. Cliquez sur Paramètres de la table dans le menu flottant.
    La boîte de dialogue Paramètres de la table s’affiche, comme indiqué ci-dessous.

 3. Entrez les paramètres de la table :

  • Mode d’importation des données : Sélectionnez l’une des options du menu déroulant.
    • Tous les enregistrements sont remplacés à chaque exécution d’une importation de données
      Ceci est la valeur par défaut. Les données de la nouvelle version de la table de base de données remplacent la version précédente dans la zone de stockage.
    • Cache distant utilisé pour identifier et envoyer les enregistrements modifiés dans l’importation
      Seuls les enregistrements de base de données qui ont été modifiés ou qui sont nouveaux, sont importés. Les enregistrements modifiés écrasent les enregistrements existants dans la zone de stockage. Les nouveaux enregistrements sont ajoutés à la fin des informations dans la zone de stockage.
    • Tous les enregistrements qui rentrent dans la période transmise
      Tous les enregistrements de la période que vous spécifiez sont importés.
  • Filtre d’importation des données : Utilisez-le pour entrer une expression SQL qui filtre ou formate les informations importées. Le filtre SQL est appliqué avant l’extraction des données de la base de données, afin de réduire la quantité de données à importer, vous procurant ainsi un niveau de contrôle supplémentaire pour les données importées dans la zone de stockage. Cliquez sur le champ pour afficher la boîte de dialogue Modifier le filtre SQL, illustrée plus haut. (Le filtre que vous saisissez ici est appliqué aux données réelles dans la base de données plutôt qu’aux données de l’aperçu dans la zone de stockage.) Toutes les sources de données ne prennent pas en charge le même niveau de capacité de fil­trage SQL.
  1. Cliquez sur Appliquer pour appliquer les paramètres.
  2. Répétez les étapes 1 à 3 pour chaque table.

Si une table de base de données a des clés définies, cette information est également introduite dans la table de stockage. Vous pouvez consulter ces informations et les modifier au besoin.

  1. Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les paramètres dans la source de données.

Définition des options de colonne

Lorsque vous utilisez la section Tables à importer, vous pouvez voir un aperçu des données telles qu’elles se trouvent dans la source de données ou dans la zone de stockage après l’importation. Vous pouvez modifier les options de chaque colonne en passant la souris sur son en-tête, puis en cliquant sur le menu déroulant à côté de son nom. Ces options sont les suivantes :

  • Trier par ordre croissant : triez la table entière en fonction de cette colonne, dans l’ordre croissant.
  • Trier par ordre décroissant : triez la table entière en fonction de cette colonne, dans l’ordre décroissant.
  • Paramètres de colonne : cette boîte de dialogue est utilisée pour modifier les propriétés de la colonne dans la table de stockage.
    • Nom : Le nom de la colonne, affiché dans l’en-tête.
    • Type de colonne : Le type de données utilisé dans la colonne.
    • Convertir le type de colonne : sélectionnez le nouveau type dans ce menu déroulant.
  • Exclure la colonne de l’importation : sélectionnez cette option pour supprimer cette colonne des données importées.
  • Supprimer la colonne personnalisée : sélectionnez ceci pour supprimer la colonne. (Disponible pour les col­onnes personnalisées uniquement)

Téléchargement de données à partir d’une table de stockage

Vous pouvez télécharger des données à partir d’une seule table de stockage.

Pour télécharger des données à partir d’une seule table de stockage, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche vers le bas dans un titre de table de la section Tables à importer.

  2. Sélectionnez Télécharger les données.

  3. À l’invite “Cette opération enverra un courriel avec une URL pour télécharger les données,” cliquez sur Envoyer. Adaptive Integration envoie alors un courriel contenant une URL, à l’adresse de messagerie associée au concepteur de données.

  4. Ouvrez le courriel et cliquez sur l’URL. Les données sont téléchargées au format .CSV.

Utilisation des filtres avancés

Sous le menu déroulant Source, vous pouvez cliquer sur Filtres avancés pour afficher les options de fil­trage des données dans la zone d’aperçu Tables à importer. Les filtres avancés fournissent des outils pour afficher et parcourir un sous-ensemble de données dans une table de stockage ou directement depuis la source distante (si vous sélectionnezJDBC Base de données dans le menu déroulant Source). En modifiant ces propriétés de fil­trage, vous pouvez modifier l’affichage des données affichées dans la fenêtre d’aperçu sa­ns modifier les données dans la zone de stockage.

La zone d’aperçu est spécialement conçue pour prévisualiser une petite partie des données dans la zone de stockage (ou la base de données JDBC ). Vous pouvez explorer les données disponibles à partir de la source de données JDBC  et vérifier que vous obtenez les données attendues en examinant la zone de stockage. Vous pouvez également l’utiliser pour affiner le filtre d’importation de données que vous souhaitez utiliser. (Les filtres définis dans la fonc­tion de prévisualisation n’affectent pas les données réelles dans la zone de stockage.)

Les options pour les filtres avancés sont :

  • Lignes distinctes : Cochez cette case pour masquer les lignes dupliquées.
  • Maximum de lignes : limitez le nombre de lignes affichées dans la zone d’aperçu en entrant un nombre dans la zone de texte.
  • Colonnes : sélectionnez ou désélectionnez les colonnes dans ce menu déroulant pour afficher ou masquer les colonnes affichées.

La suppression d’une colonne de cette liste ne supprime pas la colonne de la liste d’importation.

  • Filtre SQL : cliquez sur la grande zone de texte pour afficher la boîte de dialogue Modifier le filtre SQL (illustrée précédemment), dans laquelle vous pouvez entrer un filtre SQL pour limiter les lignes en cours d’aperçu. Cliquez sur Appliquer pour vérifier automatiquement la syntaxe SQL du filtre. (S’il existe des erreurs, elles seront indiquées dans l’expression.) L’expression que vous avez entrée apparaît dans le champ Filtre avancé. Pour obtenir une aide détaillée sur la syntaxe SQL, vous pouvez cliquer sur l’aide en ligne dans la section Notes.

Cliquez sur Supprimer le filtre  (à côté du menu déroulant Source) pour effacer tous les para­mètres de filtres avancés.

Dans le cadre du processus de personnalisation de table, vous pouvez également créer des tables de jointure et des colonnes personnalisées à l’aide des expressions SQL.

Importation de données à partir d’une JDBC base de données

Lorsque vous avez configuré et enregistré votre JDBC source de données, vous pouvez importer des données.

Pour importer des données à partir d’une JDBC base de données, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Importer les données dans le menu Actions.
    Les données sélectionnées sont filtrées selon les expressions SQL et chargées dans la zone de stockage. Vous pouvez prévisualiser les données dans la zone de stockage

Les informations restent dans la zone de stockage jusqu’à ce que vous les effaciez manuellement ou jusqu’à ce qu’un chargement de données ultérieur les efface conformément au mode d’importation.

Pour effacer les données de la zone de transfert, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur Effacer la zone de stockage dans le menu Actions.
    Les éléments de la zone de stockage de toutes les tables de la source de données, seront effacés.

Pour supprimer des caractères spécifiés des flux de texte d’entrée dans la source de données JDBC :

Reportez-vous à Supprimer des caractères spécifiés des flux de texte d’entrée dans la source de données JDBCMicrosoft Dynamics GP  

Les schémas exclus de la source de données JDBC

Les sources de données JDBC qui se connectent à Oracle ou à MS SQL Server excluent explicitement certains schémas qui ne concernent pas les données financières.

Les schémas exclus de la source de données JDBC Oracle

CTXSYS, MDSYS, SYSTEM, SYS, XDB

Schémas exclus de la source de données JDBC MS SQL Server

INFORMATION_SCHEMA, SYS

Conseils de dépannage

Il est possible que vous rencontriez des problèmes relatifs à la source de données, dont les solutions ne sont pas immédiatement apparentes.

Lorsque vous importez la structure d’une base de données et que la base de données contient plus de 1 000 tables, vous obtenez une erreur vous conseillant de filtrer la liste de tables. Vous pouvez passer cette erreur en effectuant l’une des opérations suivantes :

  • Modification de la source de données JDBC et saisie d’un filtre de schéma.
  • Modification des autorisations associées à l’identifiant de connexion que vous utilisez pour accéder au serveur, afin que moins de tables soient accessibles via cet identifiant.

Lorsque vous importez la structure d’une base de données Oracle, les schémas suivants ne sont pas importés dans le cadre de la structure : CTXSYS, MDSYS, SYSTEM, SYS, et XDB. Ce sont des schémas de systèmes Oracle qui ne sont pas nécessaires pour l’intégration des données.

Lorsque vous importez la structure d’une base de données MS SQL, les schémas suivants ne sont pas importés dans le cadre de la structure : INFORMATION_SCHEMA et SYS. Ce sont des schémas de systèmes MS SQL qui ne sont pas nécessaires pour l’intégration des données.